Article du New-Yorker portant sur les travaux du généticien Gérard Karsenty (paru en 2013) :

Le squelette jouerait un rôle de régulateur endocrinien, par l’intermédiaire de l’ostéocalcine, protéine qu’il contient en grande quantité et qui serait indispensable au bon développement de l’hippocampe. Plusieurs pistes d’investigation s’ouvrent ainsi puisqu’il s’avère que l’ostéocalcine influence le taux d’insuline, la fertilité, la formation du cerveau du foetus, la mémoire et l’humeur..

En ce qui concerne l’activité physique, il reste à prouver qu’en renforçant le squelette, elle a un impact sur la production d’ostéocalcine et donc sur les processus qu’elle régule, notamment lors du vieillissement.

Article en version originale : “Do our bones influence our minds ?”

Et la traduction sur l’excellent blog de Delphine Hélix, praticienne Feldenkrais :

“Est-ce que nos os influencent nos esprits ?”

 

 

osteocalcine