Au début du 20ème siècle, naissent, d’une part, la danse moderne et, d’autre part, ce qu’on n’appelait pas encore «l’éducation somatique» ; éclosions simultanées qui signent l’avènement d’un nouveau rapport au corps ; voies parallèles qui se rejoignent dans les années 80, quand les danseurs découvrent que les techniques d’éducation somatique constituent des outils efficaces susceptibles de les aider à parfaire leur art.

Réciproquement, les recherches menées dans le domaine de la danse, les interrogations auxquelles sont confrontés les artistes du mouvement, offrent aux éducateurs somatiques des pistes de travail, des champs d’exploration et de réflexion inépuisables.

C’est de ce dialogue entre danse et éducation somatique dont il est question dans ce texte de Geneviève Dussault et Gurney Bolster publié en 2001, et plus particulièrement du développement des facultés sensorielles, de la perception du temps dans le mouvement dansé et du raffinement du sens du rythme.

« Tout au long de notre existence nous serons constamment modulés et transformés par nos mouvements, conscients ou inconscients. Nos mouvements sont le reflet de notre relation à l’environnement physique, social ou intérieur. Ils révèlent notre motivation à exister et interagir. ..»

Pour lire l’article de Geneviève Dussault et Gurney Bolster, cliquer sur Danse et sagesse des sens.

 

Danseuse et chorégraphe, détentrice d’une maîtrise en danse de l’Université York de Toronto, Geneviève Dussault est spécialiste en analyse du mouvement et diplômée du Laban/ Bartenieff Institute of Movement Studies. Chargée de cours au département de danse de l’Université du Québec à Montréal, elle participe à un projet de recherche sur la complémentarité entre l’analyse du mouvement Laban (LMA) et l’analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé (AFCMD). Elle est aussi un des membres fondateurs de la « Tribune 840 » qui organise et anime des tables rondes thématiques publiques relatives à la recherche théorique en danse.

Gurney Bolster , professeur de danse, formée entre autres à la Dance/Movement Therapy, à l’analyse du mouvement Laban, et au Body-Mind Centering, a enseigné 18 ans au sein des départements de danse de la Concordia University et de l’Université du Québec à Montréal : kinésiologie, conscience somatique, développement moteur, analyse du mouvement. Installée à Pittsburgh depuis 2008, elle se consacre désormais à la transmission du Tai Chi, notamment dans une optique thérapeutique (cf site de Tai Chi For Health Institute).

 

laban2