En écho à la phrase de Lily Ehrenfried qui exprime le mieux l’alpha et l’omega de notre pratique : “Le corps semble posséder une tendance ordonnatrice qui collabore à remettre instantanément tout à sa place dès qu’on lui en donne la moindre possibilité”, un documentaire allemand qui explore les capacités auto-réparatrices de l’organisme, les implications des effets placebo et nocebo, le rôle crucial du dialogue médecin/patient, la compétence du patient. A la recherche de nos ressources intérieures et de nos forces régénératrices. (diffusé en 2014 sur Arte).

 

 



A la Une : “Le faux miroir” de Magritte